facebook-sporz
twitter-sporz
google+-sporz
logo-sporz

Sporzalone


Présentation


Sporzalone est un jeu en ligne pour jouer à Sporz seul face à des bots.
Il y a 4 mode de jeu :
  1. incarner un astronaute
  2. contrôler les mutants sauf le muté de la nuit
  3. contrôler les médecins (qui sont sains et qui se font confiance)
  4. Jouer à deux : l'un contrôle les médecins, l'autre les mutants (nécessite d'être inscrit).

Interface


La nuit, il faut donner les actions que l'on veut faire par chaque perso que l'on contrôle. Si vous contrôlez les médecins et que vous ne vous réveillez pas, un bot se chargera de vous soigner (ou pas).

Le jour est divisé en heures. Vous vous réveillez à 10h et l'autopsie à lieu à 19h. Vous pouvez faire transmettre des infos qui ont vocation à être diffusé largement, ou contester une info sur la page les recoins du vaisseau. Tout ce que vous direz sera connu au bout d'une heure ainsi que tout ce qu'on dit les autre joueurs en même temps que vous. Pour changer d'heure, il faut passer le temps.

Pour changer de personnage (histoire que se soit le bon médecin qui se déclare paralysé), il faut cliquer sur le lien dans l'historique ou sur le joueur dans la liste du menu de droite. Le changement de personnage permet aussi de ne pas jouer le médecin sans arrêt paralysé (sachant que si un médecin ne soigne pas son collègue qui ne s'est pas réveillé, les médecins ne se font plus confiance et vous perdez le contrôle de l'autre médecin jusqu'à que la confiance revienne).

Limitations


Sporzalone étant une interaction avec des bots, les possibilités par rapport au jeu sont très affaiblies. Pour bien comprendre comment jouer, il est important de comprendre les points suivant :
  • On suppose que les joueurs sont capables de diffuser une info sans se faire repérer : ainsi, transmettre une info à quelqu'un revient à ce que tout le monde l'apprenne au bout d'un moment. Dans sporzalone, la seule chose possible est donc que tout le monde connaisse l'info sans savoir que cela vient de soi. Dans un futur développement il sera peut être possible de dire une info à quelqu'un sans qu'il le propage mais comme c'est rarement utile, c'est pas encore coder. Pour la critique qui consiste à dire que c'est pas réaliste, il faut savoir que le jeu n'est pas là pour simuler les faiblesses humaines (difficulté de mentir, affinité avec d'autres joueurs, nb de dialogues dans une journée limités), du coup, si seules les discussions entre joueurs avaient été autorisées, il aurait fallu coder la stratégie Comment diffuser une info sans se dévoiler, qui aurait été appliquée parfaitement (ce sont des bots) et au final il n'aurait pas été non plus possible de conclure quoique ce soit sur la source d'une info (ou trop peu pour que ça vaille la peine de le coder). Conclusion : quand vous dites une info qui sera publique, imaginez que vous dites l'info à deux personnes random qui vont la propager et qui sera publique au bout d'une heure.


  • On suppose ensuite que tout le monde se souvient de qui lui vient une info. Du coup, si quelqu'un conteste on peut retrouver la source (normalement, il reste une hésitation entre 2 personnes, sera codé prochainement). Pareil si une autopsie dément une info.

Stratégie codée


Les mutants n'écoutent rien de ce que disent les astronautes, ils se contentent de paralyser les mutés échoués, sauf si l'un d'eux se fait soigner. Et laissent en paix le résistant s'ils le connaissent d'un généticien mutant.
Par contre, les rôles mutants donneront des infos fausses de manière assez aléatoire même si le génet mutant dira son µdb soignable, et l'espion muté dira d'un quidam qu'il est mutant si le psy l'a inspecté.

Les psy et généticiens sains diffusent les infos importante rapidement (un mutant ou un hôte trouvé) mais peuvent attendre un peu pour donner les info sain ou soignable au cas où il s'agirait de la personne paralysée : dans ce cas ils se taisent. L'espion attends de voir si un muté pas soigné se déclare muté sain sinon il le dénonce.

 en haut


All content is © 2011 Editions Ladonzelle. May not be reproduced without permission.
--| Contacts - Associations - Distribution - Crédits |--